VENDU À PLUS DE 53 MILLIONS D’EXEMPLAIRES à travers le monde, c’est l’un des 25 livres les plus lus de ces quarante dernières années, Watership Down de Richard Adams a été traduit dans une trentaine de langues. Cet envoûtant roman fait partie de ces récits mythiques et hors du temps, une épopée sombre et violente, néanmoins parcourue d’espoir et de poésie. Parrain de Star Wars et Harry Potter, encensé par Stephen King et George R.R. Martin, adapté au cinéma, à la télévision, au théâtre et même en musique, le livre de Richard Adams est un trésor qui se transmet de génération en génération.


VENDU À PLUS DE 53 MILLIONS D’EXEMPLAIRES à travers le monde, c’est l’un des 25 livres les plus lus de ces quarante dernières années, Watership Down de Richard Adams a été traduit dans une trentaine de langues. Cet envoûtant roman fait partie de ces récits mythiques et hors du temps, une épopée sombre et violente, néanmoins parcourue d’espoir et de poésie. Parrain de Star Wars et Harry Potter, encensé par Stephen King et George R.R. Martin, adapté au cinéma, à la télévision, au théâtre et même en musique, le livre de Richard Adams est un trésor qui se transmet de génération en génération.


VENDU À PLUS DE 53 MILLIONS D’EXEMPLAIRES à travers le monde, c’est l’un des 25 livres les plus lus de ces quarante dernières années, Watership Down de Richard Adams a été traduit dans une trentaine de langues. Cet envoûtant roman fait partie de ces récits mythiques et hors du temps, une épopée sombre et violente, néanmoins parcourue d’espoir et de poésie. Parrain de Star Wars et Harry Potter, encensé par Stephen King et George R.R. Martin, adapté au cinéma, à la télévision, au théâtre et même en musique, le livre de Richard Adams est un trésor qui se transmet de génération en génération.


« Quel chef-d’œuvre ! Quelle cavalcade de péripéties ! Quelle épopée ! Rien de plus moderne que ce conte-fleuve où il est question de dictature et de rébellion, de migration et de survie Chacun est libre, à chaque âge et à chaque époque, d’y voir l'allégorie politique ou religieuse de son choix. » 

Le Monde

« Une œuvre profonde sur l’exil, le pouvoir et une exploration métaphorique à peine voilée de certains drames de l’Histoire. C'est aussi cela qui rend ce voyage chez les léporidés encore plus passionnant. Alors, sortez de votre clapier et découvrez ces seigneurs des terriers!»

Lire

« À la fois épopée, fable écologique, récit utopique, roman d'initiation et conte de sagesse, sur le thème de l’exode et de la recherche d’un lieu de vie idéal, Watership Down se lit, en ces temps de migrations et de déplacements de populations en fuite, comme un texte très contemporain ; et c’est un régal. » 

La Quinzaine littéraire


« Quel chef-d’œuvre ! Quelle cavalcade de péripéties ! Quelle épopée ! Rien de plus moderne que ce conte-fleuve où il est question de dictature et de rébellion, de migration et de survie Chacun est libre, à chaque âge et à chaque époque, d’y voir l'allégorie politique ou religieuse de son choix. » 

Le Monde

« Une œuvre profonde sur l’exil, le pouvoir et une exploration métaphorique à peine voilée de certains drames de l’Histoire. C'est aussi cela qui rend ce voyage chez les léporidés encore plus passionnant. Alors, sortez de votre clapier et découvrez ces seigneurs des terriers!»

Lire

« À la fois épopée, fable écologique, récit utopique, roman d'initiation et conte de sagesse, sur le thème de l’exode et de la recherche d’un lieu de vie idéal, Watership Down se lit, en ces temps de migrations et de déplacements de populations en fuite, comme un texte très contemporain ; et c’est un régal. » 

La Quinzaine littéraire


Le 


« Quel chef-d’œuvre ! Quelle cavalcade de péripéties ! Quelle épopée ! Rien de plus moderne que ce conte-fleuve où il est question de dictature et de rébellion, de migration et de survie Chacun est libre, à chaque âge et à chaque époque, d’y voir l'allégorie politique ou religieuse de son choix. » 

Le Monde

« Une œuvre profonde sur l’exil, le pouvoir et une exploration métaphorique à peine voilée de certains drames de l’Histoire. C'est aussi cela qui rend ce voyage chez les léporidés encore plus passionnant. Alors, sortez de votre clapier et découvrez ces seigneurs des terriers!»

Lire

« À la fois épopée, fable écologique, récit utopique, roman d'initiation et conte de sagesse, sur le thème de l’exode et de la recherche d’un lieu de vie idéal, Watership Down se lit, en ces temps de migrations et de déplacements de populations en fuite, comme un texte très contemporain.» 

La Quinzaine littéraire


Le 


CE N’EST QU’À UNE CINQUANTAINE D’ANNÉES que Richard Adams (né en 1920 à Newbury dans le sud de l’Angleterre) commence à écrire. Mobilisé à 20 ans lors de la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé en Europe, en Palestine et en Extrême Orient. Diplômé d’Oxford à son retour, il devient le bras droit du ministre de l’Agriculture. Admirateur de Kipling et de Shakespeare, il lui faudra deux ans pour venir à bout de son premier roman, Watership Down, dont il a eu l’idée en inventant des histoires pour faire frémir ses filles. Persévérant, il essuiera de nombreux refus avant de trouver un éditeur. Le succès est immédiat, le roman est adoré de la critique et des lecteurs, et ce encore aujourd'hui. Son style soigné, ses images poétiques et son talent incontestable pour l’art du suspense font de lui l’un des auteurs britanniques les plus lus dans le monde. Décédé à l’âge de 96 ans, Richard Adams a publié une quinzaine de romans, recueils de nouvelles et d’essais. 


CE N’EST QU’À UNE CINQUANTAINE D’ANNÉES que Richard Adams (né en 1920 à Newbury dans le sud de l’Angleterre) commence à écrire. Mobilisé à 20 ans lors de la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé en Europe, en Palestine et en Extrême Orient. Diplômé d’Oxford à son retour, il devient le bras droit du ministre de l’Agriculture. Admirateur de Kipling et de Shakespeare, il lui faudra deux ans pour venir à bout de son premier roman, Watership Down, dont il a eu l’idée en inventant des histoires pour faire frémir ses filles.

Persévérant, il essuiera de nombreux refus avant de trouver un éditeur. Le succès est immédiat, le roman est adoré de la critique et des lecteurs, et ce encore aujourd'hui. Son style soigné, ses images poétiques et son talent incontestable pour l’art du suspense font de lui l’un des auteurs britanniques les plus lus dans le monde. Décédé à l’âge de 96 ans, Richard Adams a publié une quinzaine de romans, recueils de nouvelles et d’essais. 


CE N’EST QU’À UNE CINQUANTAINE D’ANNÉES que Richard Adams (né en 1920 à Newbury dans le sud de l’Angleterre) commence à écrire. Mobilisé à 20 ans lors de la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé en Europe, en Palestine et en Extrême Orient. Diplômé d’Oxford à son retour, il devient le bras droit du ministre de l’Agriculture. Admirateur de Kipling et de Shakespeare, il lui faudra deux ans pour venir à bout de son premier roman, Watership Down, dont il a eu l’idée en inventant des histoires pour faire frémir ses filles. Persévérant, il essuiera de nombreux refus avant de trouver un éditeur. Le succès est immédiat, le roman est adoré de la critique et des lecteurs, et ce encore aujourd'hui. Son style soigné, ses images poétiques et son talent incontestable pour l’art du suspense font de lui l’un des auteurs britanniques les plus lus dans le monde. Décédé à l’âge de 96 ans, Richard Adams a publié une quinzaine de romans, recueils de nouvelles et d’essais. 


« Épopée virgilienne, récit mythologique, œuvre culte, Watership Down est le digne héritier des célèbres récits de fantaisie animalière britannique telles que Le Vent dans les saules, Alice au Pays des Merveilles ou Le livre de la Jungle. »

Librairie Pax

« Attention, classique ! Cette épopée vers une terre promise et un avenir meilleur est un pur régal à mettre entre toutes les mains. Épreuves et rebondissements en cascade, ennemis implacables, réflexions sur l'individu et le groupe, rien ne manque. »

Fnac de Boulogne

« La force du récit tient dans ce petit pas de côté : une narration à hauteur de lapins, la découverte d’une autre civilisation (avec ses mœurs, son langage, ses croyances) et par leurs yeux, l’étrangeté de notre monde. Une belle aventure épique et psychologique. »

Librairie Planet'R

Le M



« Épopée virgilienne, récit mythologique, œuvre culte, Watership Down est le digne héritier des célèbres récits de fantaisie animalière britannique telles que Le Vent dans les saules, Alice au Pays des Merveilles ou Le livre de la Jungle. »

Librairie Pax

« Attention, classique ! Cette épopée vers une terre promise et un avenir meilleur est un pur régal à mettre entre toutes les mains. Épreuves et rebondissements en cascade, ennemis implacables, réflexions sur l'individu et le groupe, rien ne manque. »

Fnac de Boulogne

« La force du récit tient dans ce petit pas de côté : une narration à hauteur de lapins, la découverte d’une autre civilisation (avec ses mœurs, son langage, ses croyances) et par leurs yeux, l’étrangeté de notre monde. Une belle aventure épique et psychologique. »

Librairie Planet'R

Le M



« Épopée virgilienne, récit mythologique, œuvre culte, Watership Down est le digne héritier des célèbres récits de fantaisie animalière britannique telles que Le Vent dans les saules, Alice au Pays des Merveilles ou Le livre de la Jungle. »

Librairie Pax

« Attention, classique ! Cette épopée vers une terre promise et un avenir meilleur est un pur régal à mettre entre toutes les mains. Épreuves et rebondissements en cascade, ennemis implacables, réflexions sur l'individu et le groupe, rien ne manque. »

Fnac de Boulogne

« La force du récit tient dans ce petit pas de côté : une narration à hauteur de lapins, la découverte d’une autre civilisation (avec ses mœurs, son langage, ses croyances) et par leurs yeux, l’étrangeté de notre monde. Une belle aventure épique et psychologique. »

Librairie Planet'R

Le M



C’EST DANS LES FOURRÉS DE COLLINES VERDOYANTES et idylliques que se terrent parfois les plus terrifiantes menaces. C’est là aussi que va se dérouler cette vibrante odyssée de courage, de loyauté et de survie. Menés par le valeureux Hazel et le surprenant Fyveer, une poignée de braves choisit de fuir l’inéluctable destruction de leur foyer. Tout commence par la vision d'une catastrophe imminente qu'a le plus jeune des deux frères, un puissant et terrible pressentiment que son peuple va bientôt mourir dans un bain de sang. Mais le chef de la communauté, celui qui pourrait les aider, refuse de l'écouter. Prémonitions, malices et légendes vont guider ces héros face aux mille ennemis qui les guettent, et leur permettront peut-être de franchir les épreuves qui les séparent de leur terre promise, Watership Down. Mais l’aventure s’arrêtera-t-elle vraiment là ? Vous sentirez le sang versé. Vous tremblerez face aux dangers. Vous craindrez la mort. Et, par dessus tout, vous ressentirez l’irrépressible désir de savoir ce qui va se passer.


C’EST DANS LES FOURRÉS DE COLLINES VERDOYANTES et idylliques que se terrent parfois les plus terrifiantes menaces. C’est là aussi que va se dérouler cette vibrante odyssée de courage, de loyauté et de survie. Menés par le valeureux Hazel et le surprenant Fyveer, une poignée de braves choisit de fuir l’inéluctable destruction de leur foyer. Tout commence par la vision d'une catastrophe imminente qu'a le plus jeune des deux frères, un puissant et terrible pressentiment que son peuple va bientôt mourir dans un bain de sang. Mais le chef de la communauté, celui qui pourrait les aider, refuse de l'écouter.

Prémonitions, malices et légendes vont guider ces héros face aux mille ennemis qui les guettent, et leur permettront peut-être de franchir les épreuves qui les séparent de leur terre promise, Watership Down. Mais l’aventure s’arrêtera-t-elle vraiment là ? Vous sentirez le sang versé. Vous tremblerez face aux dangers. Vous craindrez la mort. Et, par dessus tout, vous ressentirez l’irrépressible désir de savoir ce qui va se passer.


C’EST DANS LES FOURRÉS DE COLLINES VERDOYANTES et idylliques que se terrent parfois les plus terrifiantes menaces. C’est là aussi que va se dérouler cette vibrante odyssée de courage, de loyauté et de survie. Menés par le valeureux Hazel et le surprenant Fyveer, une poignée de braves choisit de fuir l’inéluctable destruction de leur foyer. Tout commence par la vision d'une catastrophe imminente qu'a le plus jeune des deux frères, un puissant et terrible pressentiment que son peuple va bientôt mourir dans un bain de sang. Mais le chef de la communauté, celui qui pourrait les aider, refuse de l'écouter. Prémonitions, malices et légendes vont guider ces héros face aux mille ennemis qui les guettent, et leur permettront peut-être de franchir les épreuves qui les séparent de leur terre promise, Watership Down. Mais l’aventure s’arrêtera-t-elle vraiment là ? Vous sentirez le sang versé. Vous tremblerez face aux dangers. Vous craindrez la mort. Et, par dessus tout, vous ressentirez l’irrépressible désir de savoir ce qui va se passer.

La jaquette est du Rives Tradition ivoire clair de 170 grammes caressé d’or verdoyant et le papier intérieur est de l’offset Holmen Book de 52 grammes. Afin de le protéger, le roman que vous recevrez sera emboité dans un fourreau solide et élégant, fabriqué sur mesure. Cet étui est conçu à partir de carton 2 millimètres, doublé sur les petits côtés. Le papier qui le recouvre est du Favini Burano noir teinté dans la masse de 140 g. L'étui est marqué à chaud d'une dorure Kurz 366 sur une face. Le fourreau est une série limitée de 300 exemplaires.

La jaquette est du Rives Tradition ivoire clair de 170 grammes caressé d’or verdoyant et le papier intérieur est de l’offset Holmen Book de 52 grammes. Afin de le protéger, le roman que vous recevrez sera emboité dans un fourreau solide et élégant, fabriqué sur mesure. Cet étui est conçu à partir de carton 2 millimètres, doublé sur les petits côtés. Le papier qui le recouvre est du Favini Burano noir teinté dans la masse de 140 g. L'étui est marqué à chaud d'une dorure Kurz 366 sur une face. Le fourreau est une série limitée de 300 exemplaires.

La jaquette est du Rives Tradition ivoire clair de 170 grammes caressé d’or verdoyant et le papier intérieur est de l’offset Holmen Book de 52 grammes. Afin de le protéger, le roman que vous recevrez sera emboité dans un fourreau solide et élégant, fabriqué sur mesure. Cet étui est conçu à partir de carton 2 millimètres, doublé sur les petits côtés. Le papier qui le recouvre est du Favini Burano noir teinté dans la masse de 140 g. L'étui est marqué à chaud d'une dorure Kurz 366 sur une face. Le fourreau est une série limitée de 300 exemplaires.


« Je referme à l'instant le roman de Richard Adams et je suis encore sous le coup de l'émotion. J'ai l'impression d'avoir quitté mes meilleurs amis et ça fait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivée. Sans doute depuis l'ultime tome d'Harry Potter

@labullederealita  

« Richard Adams parvient à nous captiver avec une histoire de... lapins. Écrit avec beaucoup d’intelligence, cette lecture à plusieurs niveaux peut être recommandée autant à des lecteurs aguerris qu’à des adolescents découvrant le plaisir de la lecture. »

@justineslibrairy  

« Préparez-vous à entrer dans la vie des animaux de la forêt, à découvrir leurs pensées et sentiments (très différents de ceux des hommes). Une véritable épopée où nous, lecteurs, nous grimons en lapins et courrons à travers les buissons afin de fuir tous les dangers. »

@letageredemana


« Je referme à l'instant le roman de Richard Adams et je suis encore sous le coup de l'émotion. J'ai l'impression d'avoir quitté mes meilleurs amis et ça fait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivée. Sans doute depuis l'ultime tome d'Harry Potter

@labullederealita  

« Richard Adams parvient à nous captiver avec une histoire de... lapins. Écrit avec beaucoup d’intelligence, cette lecture à plusieurs niveaux peut être recommandée autant à des lecteurs aguerris qu’à des adolescents découvrant le plaisir de la lecture. »

@justineslibrairy  

« Préparez-vous à entrer dans la vie des animaux de la forêt, à découvrir leurs pensées et sentiments (très différents de ceux des hommes). Une véritable épopée où nous, lecteurs, nous grimons en lapins et courrons à travers les buissons afin de fuir tous les dangers. »

@letageredemana


« Je referme à l'instant le roman de Richard Adams et je suis encore sous le coup de l'émotion. J'ai l'impression d'avoir quitté mes meilleurs amis et ça fait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivée. Sans doute depuis l'ultime tome d'Harry Potter

@labullederealita  

« Richard Adams parvient à nous captiver avec une histoire de... lapins. Écrit avec beaucoup d’intelligence, cette lecture à plusieurs niveaux peut être recommandée autant à des lecteurs aguerris qu’à des adolescents découvrant le plaisir de la lecture. »

@justineslibrairy  

« Préparez-vous à entrer dans la vie des animaux de la forêt, à découvrir leurs pensées et sentiments (très différents de ceux des hommes). Une véritable épopée où nous, lecteurs, nous grimons en lapins et courrons à travers les buissons afin de fuir tous les dangers. »

@letageredemana


CE SONT DES LAPINS mais ils sont loin du cliché enfantin. Ce ne sont pas des hommes déguisés en lapins ou des lapins déguisés en hommes. Et c’est là l’une des réussites d’Adams d’avoir mis au monde des créatures à mi chemin entre les deux. Des êtres qui se comportent comme des lapins, qui ont peur, qui sont crépusculaires, qui ont froid, qui creusent (ou pas), qui aiment manger de l’herbe et se reposer après un repas, qui n’hésitent pas à se battre mais ne se battent pas pour rien, qui sont sensibles aux changements de la lumière, du vent, de la température mais des êtres aussi qui parlent et pensent, qui racontent des histoires, rêvent et peuvent s’unir. Des êtres pétris de bestialité et de dignité. Et ça, c’est une réussite qui nous permet de voir le monde au ras du sol, qui nous montre l’immensité de la campagne, des arbres et des rivières.

CE SONT DES HÉROS, avec une vraie densité, une épaisseur qui n'est pas sans rappeler les grands personnages de la littérature. Tel Fyver, inspiré de Cassandre et ses pouvoirs divinatoires, condamnée par Apollon à ce que ces derniers ne soient jamais crus de sa famille. Hazel, dont le leadership repose sur le courage, la volonté d'utiliser les compétences des parties pour le bien du tout et la capacité à inspirer la loyauté, est le parfait mélange d'Ulysse et d'Énée. Ou encore Stachys, le grand méchant, l'antagoniste qui inspire à la fois crainte et respect et qui est, comme le capitaine Achab, animé d'une folie vengeresse. Inspiré du pouvoir de ces récits qui, pour certains, ont survécu depuis des millénaires, Watership Down a en commun avec eux leur profondeur intemporelle.


CE SONT DES LAPINS mais ils sont loin du cliché enfantin. Ce ne sont pas des hommes déguisés en lapins ou des lapins déguisés en hommes. Et c’est là l’une des réussites d’Adams d’avoir mis au monde des créatures à mi chemin entre les deux. Des êtres qui se comportent comme des lapins, qui ont peur, qui sont crépusculaires, qui ont froid, qui creusent (ou pas), qui aiment manger de l’herbe et se reposer après un repas, qui n’hésitent pas à se battre mais ne se battent pas pour rien, qui sont sensibles aux changements de la lumière, du vent, de la température mais des êtres aussi qui parlent et pensent, qui racontent des histoires, rêvent et peuvent s’unir. Des êtres pétris de bestialité et de dignité. Et ça, c’est une réussite qui nous permet de voir le monde au ras du sol, qui nous montre l’immensité de la campagne, des arbres et des rivières.

CE SONT DES HÉROS, avec une vraie densité, une épaisseur qui n'est pas sans rappeler les grands personnages de la littérature. Tel Fyver, inspiré de Cassandre et ses pouvoirs divinatoires, condamnée par Apollon à ce que ces derniers ne soient jamais crus de sa famille. Hazel, dont le leadership repose sur le courage, la volonté d'utiliser les compétences des parties pour le bien du tout et la capacité à inspirer la loyauté, est le parfait mélange d'Ulysse et d'Énée. Ou encore Stachys, le grand méchant, l'antagoniste qui inspire à la fois crainte et respect et qui est, comme le capitaine Achab, animé d'une folie vengeresse. Inspiré du pouvoir de ces récits qui, pour certains, ont survécu depuis des millénaires, Watership Down a en commun avec eux leur profondeur intemporelle.


CE SONT DES LAPINS mais ils sont loin du cliché enfantin. Ce ne sont pas des hommes déguisés en lapins ou des lapins déguisés en hommes. Et c’est là l’une des réussites d’Adams d’avoir mis au monde des créatures à mi chemin entre les deux. Des êtres qui se comportent comme des lapins, qui ont peur, qui sont crépusculaires, qui ont froid, qui creusent (ou pas), qui aiment manger de l’herbe et se reposer après un repas, qui n’hésitent pas à se battre mais ne se battent pas pour rien, qui sont sensibles aux changements de la lumière, du vent, de la température mais des êtres aussi qui parlent et pensent, qui racontent des histoires, rêvent et peuvent s’unir. Des êtres pétris de bestialité et de dignité. Et ça, c’est une réussite qui nous permet de voir le monde au ras du sol, qui nous montre l’immensité de la campagne, des arbres et des rivières.

CE SONT DES HÉROS, avec une vraie densité, une épaisseur qui n'est pas sans rappeler les grands personnages de la littérature. Tel Fyver, inspiré de Cassandre et ses pouvoirs divinatoires, condamnée par Apollon à ce que ces derniers ne soient jamais crus de sa famille. Hazel, dont le leadership repose sur le courage, la volonté d'utiliser les compétences des parties pour le bien du tout et la capacité à inspirer la loyauté, est le parfait mélange d'Ulysse et d'Énée. Ou encore Stachys, le grand méchant, l'antagoniste qui inspire à la fois crainte et respect et qui est, comme le capitaine Achab, animé d'une folie vengeresse. Inspiré du pouvoir de ces récits qui, pour certains, ont survécu depuis des millénaires, Watership Down a en commun avec eux leur profondeur intemporelle.


Un roman picaresque

Avec des personnages munis d’une vraie densité, d’une réelle épaisseur, qu’on suit évoluer et auxquels on s’attache tant qu’ils nous manquent une fois le livre refermé.

Un roman solaire

Un livre sur les grandes valeurs humaines, hymne à la tolérance, à la liberté, à la loyauté, à l’écoute, au courage, à l’inventivité et à l’amitié. Plein de bonté et d’émotions.

Un roman politique

Épris de liberté, ces lapins devront composer avec les différentes formes d'organisations sociales mises en place par leurs congénères, sectes ou dictatures et créer leur propre société utopique où chacun aura sa place.


Un roman bucolique 

Se réveiller dans les sous-bois, respirer l'humus, se rafraîchir à la rosée, faire la sieste à l'ombre d'un orme... Ce roman devrait plaire aux citadins en mal d'échappées champêtres.

Un roman odyssée

C’est une migration, un périple, une odyssée pleine de rebondissements dont la structure est semblable à celle des récits grandioses et mythiques, et surtout de L’Illiade et L’Énéide.

Un roman légendaire

Les lapins possèdent leurs propres proverbes et poèmes, et tout un corpus de mythes enchâssés, qu'ils narrent à la veillée, qui redoublent la geste épique des protagonises et les guident dans leurs propres choix.



Un roman picaresque. Avec des personnages munis d’une vraie densité, d’une réelle épaisseur, qu’on suit évoluer et auxquels on s’attache tant qu’ils nous manquent une fois le livre refermé.

Un roman bucolique. Se réveiller dans les sous-bois, respirer l'humus, se rafraîchir à la rosée, faire la sieste à l'ombre d'un orme... Ce roman devrait plaire aux citadins en mal d'échappées champêtres.

Un roman solaire. Un livre sur les grandes valeurs humaines, hymne à la tolérance, à la liberté, à la loyauté, à l’écoute, au courage, à l’inventivité et à l’amitié. Plein de bonté et d’émotions.

Un roman odyssée. C’est une migration, un périple, une odyssée pleine de rebondissements dont la structure est semblable à celle des récits grandioses et mythiques, et surtout de L’Illiade et L’Énéide.

Un roman politique. Épris de liberté, ces lapins devront composer avec les différentes formes d'organisations sociales mises en place par leurs congénères, sectes ou dictatures et créer leur propre société utopique où chacun aura sa place.

Un roman légendaire. Les lapins possèdent leurs propres proverbes et poèmes, et tout un corpus de mythes enchâssés, qu'ils narrent à la veillée, qui redoublent la geste épique des protagonises et les guident dans leurs propres choix.


Un roman picaresque. Avec des personnages munis d’une vraie densité, d’une réelle épaisseur, qu’on suit évoluer et auxquels on s’attache tant qu’ils nous manquent une fois le livre refermé.

Un roman solaire. Un livre sur les grandes valeurs humaines, hymne à la tolérance, à la liberté, à la loyauté, à l’écoute, au courage, à l’inventivité et à l’amitié. Plein de bonté et d’émotions.

Un roman politique. Épris de liberté, ces lapins devront composer avec les différentes formes d'organisations sociales mises en place par leurs congénères, sectes ou dictatures et créer leur propre société utopique où chacun aura sa place.


Un roman bucolique. Se réveiller dans les sous-bois, respirer l'humus, se rafraîchir à la rosée, faire la sieste à l'ombre d'un orme... Ce roman devrait plaire aux citadins en mal d'échappées champêtres.

Un roman odyssée. C’est une migration, un périple, une odyssée pleine de rebondissements dont la structure est semblable à celle des récits grandioses et mythiques, et surtout de L’Illiade et L’Énéide.

Un roman légendaire. Les lapins possèdent leurs propres proverbes et poèmes, et tout un corpus de mythes enchâssés, qu'ils narrent à la veillée, qui redoublent la geste épique des protagonises et les guident dans leurs propres choix.



WATERSHIP DOWN, CE GRAND CLASSIQUE dont il se vend encore un demi-million d’exemplaires par an, fut récompensé par la Médaille Carnegie l’année de sa publication, et d’un Guardian Award l’année suivante. C’est sans surprise qu’il fait l’objet de nombreuses adaptations. En 1978, Martin Rosen écrit et dirige le film d’animation La Folle Escapade, plébiscité pour avoir « coupé à travers le livre d'Adams... afin de n’en conserver que la substantifique moelle. » En 1999, le livre est adapté en une série télévisée de 39 épisodes, sur trois saisons. En 2006, c’est Rona Munro, dirigée par Melly Still, qui l’adapte pour le théâtre Lyrie Hammersmith, à Londres. En 2016, la BBC annonce une série de quatre épisodes coproduits avec Netflix qui arrive deux ans plus tard en France sous le nom de La Colline aux Lapins. Côté musique, Bo Hansson lui dédit un album entier en 1977. Le groupe Fall of Efrafa, quant à lui, s’inspire de l’œuvre pour son triptyque The Warren of Snares.


WATERSHIP DOWN, CE GRAND CLASSIQUE dont il se vend encore un demi-million d’exemplaires par an, fut récompensé par la Médaille Carnegie l’année de sa publication, et d’un Guardian Award l’année suivante. C’est sans surprise qu’il fait l’objet de nombreuses adaptations. En 1978, Martin Rosen écrit et dirige le film d’animation La Folle Escapade, plébiscité pour avoir « coupé à travers le livre d'Adams... afin de n’en conserver que la substantifique moelle. »

En 1999, le livre est adapté en une série télévisée de 39 épisodes, sur trois saisons. En 2006, c’est Rona Munro, dirigée par Melly Still, qui l’adapte pour le théâtre Lyrie Hammersmith, à Londres. En 2016, la BBC annonce une série de quatre épisodes coproduits avec Netflix qui arrive deux ans plus tard en France sous le nom de La Colline aux Lapins. Côté musique, Bo Hansson lui dédit un album entier en 1977. Le groupe Fall of Efrafa, quant à lui, s’inspire de l’œuvre pour son triptyque The Warren of Snares.


WATERSHIP DOWN, CE GRAND CLASSIQUE dont il se vend encore un demi-million d’exemplaires par an, fut récompensé par la Médaille Carnegie l’année de sa publication, et d’un Guardian Award l’année suivante. C’est sans surprise qu’il fait l’objet de nombreuses adaptations. En 1978, Martin Rosen écrit et dirige le film d’animation La Folle Escapade, plébiscité pour avoir « coupé à travers le livre d'Adams... afin de n’en conserver que la substantifique moelle. » En 1999, le livre est adapté en une série télévisée de 39 épisodes, sur trois saisons. En 2006, c’est Rona Munro, dirigée par Melly Still, qui l’adapte pour le théâtre Lyrie Hammersmith, à Londres. En 2016, la BBC annonce une série de quatre épisodes coproduits avec Netflix qui arrive deux ans plus tard en France sous le nom de La Colline aux Lapins. Côté musique, Bo Hansson lui dédit un album entier en 1977. Le groupe Fall of Efrafa, quant à lui, s’inspire de l’œuvre pour son triptyque The Warren of Snares.

Les grands animaux est une collection qui essaie d’être accessible tout en étant vraiment jolie, la jaquette est soit en Pop’Set Réglisse (et bientôt en Extra Black), soit en Rives Tradition, et ces papiers sont marqués à chaud d’une dorure. C’est beau, c’est brillant, c’est fragile. Nous vous recommandons d’enlever cette jaquette lors de la lecture pour conserver son aspect. Et cette fragilité nous a toujours un peu chagriné tout en sachant que c’est le jeu : les livres évoluent lorsque nous les lisons, ils changent et deviennent un peu nous. Cela étant dit, nous avions envie de créer quelque chose qui lui donne une solidité dans le temps, pas un simple emballage, plutôt un bouclier, une armure. Nous vous proposons donc (mais c’est pas obligé) un fourreau spécialement imaginé et conçu pour servir de terrier à ce livre si merveilleux. C’est un carton de 2 millimètres, doublé sur les petits côtés (donc 4 mm), le tout recouvert d’un papier Favini Burano de 140 grammes. On peut vous dire que c’est du solide. Et pour finaliser sans trahir le design, nous avons fait marquer à chaud une citation extraite du livre. Vous glissez le livre là-dedans et hop ! il est protégé pour un bon bout de temps. Bon, comme on ne savait pas trop comment vous alliez réagir, nous n’en avons pas fait beaucoup, donc si ça vous intéresse, n’attendez pas trop trop.

Les grands animaux est une collection qui essaie d’être accessible tout en étant vraiment jolie, la jaquette est soit en Pop’Set Réglisse (et bientôt en Extra Black), soit en Rives Tradition, et ces papiers sont marqués à chaud d’une dorure. C’est beau, c’est brillant, c’est fragile. Nous vous recommandons d’enlever cette jaquette lors de la lecture pour conserver son aspect. Et cette fragilité nous a toujours un peu chagriné tout en sachant que c’est le jeu : les livres évoluent lorsque nous les lisons, ils changent et deviennent un peu nous. Cela étant dit, nous avions envie de créer quelque chose qui lui donne une solidité dans le temps, pas un simple emballage, plutôt un bouclier, une armure.

Nous vous proposons donc (mais c’est pas obligé) un fourreau spécialement imaginé et conçu pour servir de terrier à ce livre si merveilleux. C’est un carton de 2 millimètres, doublé sur les petits côtés (donc 4 mm), le tout recouvert d’un papier Favini Burano de 140 grammes. On peut vous dire que c’est du solide. Et pour finaliser sans trahir le design, nous avons fait marquer à chaud une citation extraite du livre. Vous glissez le livre là-dedans et hop ! il est protégé pour un bon bout de temps. Bon, comme on ne savait pas trop comment vous alliez réagir, nous n’en avons pas fait beaucoup, donc si ça vous intéresse, n’attendez pas trop trop.

Les grands animaux est une collection qui essaie d’être accessible tout en étant vraiment jolie, la jaquette est soit en Pop’Set Réglisse (et bientôt en Extra Black), soit en Rives Tradition, et ces papiers sont marqués à chaud d’une dorure. C’est beau, c’est brillant, c’est fragile. Nous vous recommandons d’enlever cette jaquette lors de la lecture pour conserver son aspect. Et cette fragilité nous a toujours un peu chagriné tout en sachant que c’est le jeu : les livres évoluent lorsque nous les lisons, ils changent et deviennent un peu nous. Cela étant dit, nous avions envie de créer quelque chose qui lui donne une solidité dans le temps, pas un simple emballage, plutôt un bouclier, une armure. Nous vous proposons donc (mais c’est pas obligé) un fourreau spécialement imaginé et conçu pour servir de terrier à ce livre si merveilleux. C’est un carton de 2 millimètres, doublé sur les petits côtés (donc 4 mm), le tout recouvert d’un papier Favini Burano de 140 grammes. On peut vous dire que c’est du solide. Et pour finaliser sans trahir le design, nous avons fait marquer à chaud une citation extraite du livre. Vous glissez le livre là-dedans et hop ! il est protégé pour un bon bout de temps. Bon, comme on ne savait pas trop comment vous alliez réagir, nous n’en avons pas fait beaucoup, donc si ça vous intéresse, n’attendez pas trop trop.